AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 thanks for the memories || pv Calvin E.

Aller en bas 
AuteurMessage
Jacee S. Stanford
    Baby, can you play WITH FIRE ?

avatar

Nombre de messages : 42
— where do U come from ? : Sydney, Australia
Date d'inscription : 26/12/2008

••• Ton passeport .
• playlist: Eyes on fire - Blue Foundation
• relations:

MessageSujet: thanks for the memories || pv Calvin E.   Lun 29 Déc - 15:18

    (c) fiendfish flair

    Thanks for the memories

    Jacee venait de passer une de ces étranges journées où elle avait l’impression de flotter quelques mètres au dessus des autres, comme si le reste du monde avançait à une vitesse qu’elle ne pouvait pas atteindre. Elle passa trois longues heures de cours à essayer d’écouter ses professeurs, mais les mots glissaient sur elle comme si l’anglais n’était pas sa langue maternelle. Quand le supplice prit fin, elle ramassa ses affaires en quatrième vitesse, avant de quitter l’université comme si la survie du monde en dépendait. Une fois dehors, elle inhala l’air frais à pleins poumons, mais cela ne calma pas cette étrange sensation de vivre dans une autre dimension que les autres qui l’assaillait depuis le matin. La raison, elle n’en était pas sûre, mais elle mettait ça sur le compte de la fatigue et du mal du pays. Ca serait temporaire, la jeune femme le savait, mais quoi qu’il en soit, elle avait besoin de deux choses : un cappuccino et écouter Jimmy Eat World. Elle prit immédiatement son i-pod dans son sac, et tandis que « Hear you me » lui remettait les idées un tant soit peu en place, elle se dirigea vers un Starbucks assez proche de l’université qu’elle connaissait pour y passer de nombreux moments, plongée dans ses bouquins, assise à une table du fond en sirotant un expresso. 5 minutes et deux chansons plus tard, elle passa la porte en fredonnant les dernières notes du morceau, mais s’arrêta net dès que la porte se referma derrière elle. Son cœur rata un battement, et quand il se reprit, son rythme accéléra tellement que Jacee crut qu’il allait exploser. Juste en face d’elle, assis à une table, mais de dos, se trouvait la dernière personne sur laquelle Jay’ s’attendait à tomber. Il était là, et même si elle ne pouvait pas voir son visage, elle savait que c’était lui. Il ne s’était pas rendu compte de la présence de la jeune fille derrière lui, et c’était tant mieux car il était préférable qu’il ne la voie pas dans cet état : les joues rouges, les mains tremblantes et le souffle haletant.

    Son seul réflexe fut de foncer vers les toilettes, sur la droite. Heureusement, il semblait trop plongé dans ses pensées pour la remarquer. Une fois à l’abri dans les toilettes des filles désertes, elle s’agrippa au bord du lavabo, titubante. Jay’, reprends toi. Inspire, expire. Qu’est ce que Calvin Turner pouvait bien faire à Miami ? Il lui fallu quelques instants pour reprendre ses esprits, et elle s’adossa au mur, avant de faire un petit calcul mental. 2 ans et demi, cela faisait presque 2 ans et demi, désormais. Tout lui revint en mémoire à cet instant précis. Cet été à New York, quand son père habitait Manhattan. Elle y était restée pendant deux mois, mais dès son arrivée, son père lui avait présenté le fils d’un collègue à lui qui avait l’âge de la jolie blonde, avec qui elle s’était liée d’amitié instantanément. Ce dernier l’avait introduite dans sa bande d’amis, et dans cette bande en question, il y en avait un qui avait attiré l’attention de Jacee plus que tous les autres : Calvin. Peut-être était ce parce qu’il était canon, sociable, ou d’un caractère assez similaire à celui de la jeune femme, mais ils s’étaient vite rapprochés. Elle se rappelait encore la façon qu’il avait de la charrier à propos de son accent Australien, du fait qu’elle soit très tête en l’air, ou encore de sa sonnerie de portable, qui était « Call Me » de Blondie. D’ailleurs, bien qu’elle ait changé de nombreuses fois de portable depuis, le perdant continuellement, sa sonnerie était restée la même, par symbole. Ils n’avaient pas mis longtemps à sortir ensemble, et cela avait contribué en grande partie à rendre ces vacances inoubliables. Seulement, septembre était arrivé, et elle avait du partir retrouver sa terre natale. Malgré leurs promesses de rester en contact, jamais plu elle n’eu de nouvelles de lui, et elle n’en donna pas non plus.

    Ca ne pouvait pas être lui, c’était impossible. Il habitait New York ! Combien de chances y avait-il pour qu’elle tombe sur lui dans son Starbucks attitré, à Miami ? Elle essaya de se ressaisir. De plus, Jay’ ne l’avait vu que de dos. C’était une simple hallucination due à sa journée fatigante, et elle avait failli faire un infarctus à cause d’un garçon qu’elle ne connaissait ni d’Eve, ni d’Adam, mais qui avait juste le malheur de ressembler à un de ses ex. Miss Stanford mit un peu d’ordre dans sa coiffure, inspira un grand coup, et sortit des toilettes, persuadée qu’elle avait juste été hantée par un fantôme de son passé. Au moment où la porte des toilettes se referma derrière elle, son portable sonna. Subitement, le temps se figea. Le son ne met pas longtemps à se propager, si bien qu’à la seconde où « Call Me » retentit dans le Starbucks, le jeune homme, comme au ralenti, se retourna. Il n’était ni un inconnu, ni une hallucination, ni un fantôme, mais bien Calvin Turner, l’ex de Jacee. Dès que son regard se posa sur la jeune femme, le cœur de cette dernière rata un battement à nouveau. Quelques secondes s’écoulèrent, dans un silence pesant, et Jacee bégaya :


    - Cal… vin.

    Ce n’était pas une question, mais une affirmation, comme pour essayer de se persuader à elle-même qu’il était bien là, en chair et en os. Et alors qu’elle était là, plantée devant un garçon dont elle était totalement amoureuse deux ans et demi auparavant, elle se rendit compte que le monde est bien plus petit qu’on ne le croit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calvin E. Turner

avatar

Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 26/12/2008

••• Ton passeport .
• playlist: The Virgin - Rich Girls
• relations:

MessageSujet: Re: thanks for the memories || pv Calvin E.   Mar 30 Déc - 22:22

    Tout comme Jacee, Calvin avait eu cours au Florida International University. Il avait eu ce matin des cours avancés de français et d’espagnole. Effectivement, dans cette école on devait apprendre plusieurs langues pour mieux dialoguer avec les étudiants. Mais ce genre de cours n’intéressait pas Calvin qui en ce moment était très penseur. Du moins, il ne cherchait pas à s’en intéresser. C’est pourquoi il n’était pas allé à sa dernière de cours où il avait Mathématiques. Le garçon décida donc de rentrer chez lui du moins dans son appartement qu’il partageait avec ses colocataires. Mais il y repartit aussitôt en voyant qu’il n’y avait personne. C’est pourquoi il opta pour aller au Starbuck Coffee. Un endroit qui ne le dépaysait pas trop de New York, sa ville natale. Peut être était-il un peu trop nostalgique ? Oui, certainement mais depuis qu’il était ici, à Miami il n’avait que des problèmes. Du moins dans les cours, et dans son couple. C’est pourquoi il regrettait le temps de New York, où il connaissait tout le monde et que tout le monde le connaissait. C’était beaucoup plus facile, il avait ses repères. Certes ici il avait fait de belles rencontres, mais ce n’était pas pareil. D’ailleurs ces derniers temps il était nostalgique de tout, c’est pour cela qu’il était aussi penseur et rêveur.
    Enfin bref, il devait être aux alentours de quinze heures lorsqu’il décida d’aller au Starbuck Coffee. A cette-ci il n’y avait en principe pas grand monde surtout avec cette chaleur, les gens n’étaient pas du genre à prendre un café et préféraient prendre un soda. Mais ici ce n’était pas pareil, en entrant dans la boutique il y avait un monde fou. Mais il trouva tout de même une table de libre près de l’entrée à coté d’une fenêtre. Il n’attendait personne de particulier mais si quelqu’un venait il serait ravi de partager sa table.
    Calvin commanda un cappuccino au serveur qui repartit aussitôt. Il vit que les tables se vidaient au fur et à mesure, mais à vrai dire il n’y apprêtait aucune attention il était bien trop préoccupé avec ses pensées et ses problèmes.
    Puis, il entendit une chanson, une chanson qui lui rappelait tant de souvenirs, qui lui faisait penser aux vacances d’été d’il y a deux ans. Qui lui rappelait une fille, cette fille dont il avait été amoureux, cette fille qu’il n’oublierait sans doute jamais. La fille avec qui il avait passé certainement les meilleurs moment de sa vie. Cette chanson lui rappelait Jacee Selena Standord. Un amour de vacance qui avait duré peut être deux mois, mais qu’il avait aimé passionnément. Malheureusement cette dernière était partie en Australie et ils ne s’étaient plus revus. Il aurait pu la suivre en Australie certes, mais il ne savait même pas où elle habitait. Et puis trois mois plus tard, il y avait eu Leah. Avec qui il sortait depuis deux ans.
    Mais, bordel, elle était là en face de lui. Elle n’avait pas changé, elle était toujours aussi…parfaite. Ses cheveux étaient plus longs et plus blonds, elle était plus bronzée qu’avant, sa façon de se maquiller était la même. Mais elle était plus féminine à sa façon de s’habiller. Et elle avait gardé la même sonnerie « Call Me » de Blondie, celle dont pendant tout un été Calvin s’était moqué.
    Enfin bref, il ne savait pas quoi dire, comment l’aborder car entre eux deux ça n’avait jamais été vraiment de l’amitié. Car dès le premier regard ça avait été le coup de foudre.
    Quelques secondes de silence s’écoulèrent, et Jacee décida de briser le silence. Calvin fit de même en jouant la carte de l’amitié. Le jeune homme s’avança de la jeune fille, il voulait la voir de près, il n'arrivait pas à y croire.

    « Ja…Jacee. Qu’est-ce… Qu’est-ce que tu fais ici…à Miami ? »

    Dit-il en bégayant presque. Il n'y arrivait toujours pas à y croire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacee S. Stanford
    Baby, can you play WITH FIRE ?

avatar

Nombre de messages : 42
— where do U come from ? : Sydney, Australia
Date d'inscription : 26/12/2008

••• Ton passeport .
• playlist: Eyes on fire - Blue Foundation
• relations:

MessageSujet: Re: thanks for the memories || pv Calvin E.   Mer 31 Déc - 14:31

    Jacee resta là, débout, ne sachant pas quoi faire. S’avancer vers lui, aller s’asseoir à ses côtés ? Elle ne savait vraiment pas où se mettre, ce qui était extrêmement rare dans son cas. Heureusement, Calvin le fit à sa place, et il s’approcha d’elle, apparemment aussi ébahi que la jeune fille de la voir là. Quelques secondes de silence s’étirèrent, alors qu’ils s’observaient l’un l’autre en silence. Calvin n’avait pas tant changé, c’était bien pour ça qu’elle l’avait reconnu immédiatement. Que ce soit son visage taillé à la serpe, son regard insondable, ou encore simplement cette confiance qu’il dégageait. Il fallut simplement qu’il la regarde dans les yeux pour qu’elle se retrouve 2 ans et demi plus tôt, à New York, alors qu’ils se promenaient sur la 5ème avenue en parlant de tout et de rien. Mais s’il y a un sujet qu’ils évitaient toujours, c’était le départ de Jacee, quand elle devrait quitter New York, et ce définitivement. Ils avaient décidé d’un accord taciturne de ne jamais aborder le sujet, aussi n’étaient ils pas du tout préparés quand elle du s’en aller. Et puis, ce n’était même pas comme si ils pourraient se revoir aux prochaines vacances, car le père de Jacee déménageait chaque année, si bien qu’elle ne passait jamais deux fois les vacances au même endroit, et bien que Calvin ignorait ça, Jay’ en avait toujours été consciente. Une fois que septembre avait repris, la routine avait fait pareil, et tout deux avaient pris le parti de s’oublier et de recommencer leur vie d’avant. La jolie blonde reprit ses passades qui ne duraient pas plus de deux semaines, mais elle se rappelait encore maintenant avoir laissé échapper quelques larmes dans l’avion qui la ramenait à Sydney.

    Calvin prit enfin la parole, après ce qui leur semblait avoir été une éternité pour tout les deux alors que ça n’avait en fait duré qu’une poignée de secondes pour le reste de la planète. Décidément, quand les dieux avaient décidé que Jacee passerait une journée étrange, ils n’y allaient pas de main morte. Une étrange émotion l’avait submergée, un mélange de nostalgie et de… peur. Elle avait peur de son passé qui revenait, lui rappelant une époque plus douce, où toutes les cases de sa vie s’emboîtaient parfaitement. Maintenant qu’elle était ici, à Miami, elle avait plutôt l’impression que c’était à elle de réaliser ce puzzle complexe, et elle avait bien du mal car il y avait trop de pièces et elles se ressemblaient toutes. Bien sûr, la question que le jeune homme lui posa fut celle qu’elle s’apprêtait à poser. Ce qu’elle faisait à Miami ? Elle murmura, plus pour elle-même
    « un puzzle » mais se rendit compte que cette réponse n’était pas celle qui éclairerait Calvin, aussi préféra-t-elle donner une deuxième réponse, plus concrète.

    - Je suis en Erasmus, ici… A l’université.

    Et c’est là que l’ampoule s’alluma dans son esprit. Bien sûr, c’était ça, il était étudiant ici, lui aussi. Elle continua, avec un sourire énigmatique qu’elle était la seule à déchiffrer,

    - Et – laisse moi deviner – toi aussi.

    Etait-ce le hasard ? Il y avait une infime chance qu’ils s’engagent dans le même programme universitaire, et ils l’avaient pourtant fait. Elle ne put s’empêcher de penser à l’ironie du sort : ils allaient tout les deux au Florida International University, mais il fallait qu’ils se croisent dans un Starbucks, alors que c’est dans un café similaire à celui là, à New York, qu’ils avaient passé tant de moments ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calvin E. Turner

avatar

Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 26/12/2008

••• Ton passeport .
• playlist: The Virgin - Rich Girls
• relations:

MessageSujet: Re: thanks for the memories || pv Calvin E.   Jeu 1 Jan - 20:58

    C’était bien elle, il aurait pu la reconnaître parmi tant d’autres. Certes, elle n’était pas si différente physiquement, mais sa présence l’était. Elle ressemblait à un rayon de soleil. Jacee était le genre de fille qu’on remarquait même avec un simple un regard. Et après à qui on n’arrivait pas à se détacher, effectivement elle était tellement si…parfaite. Elle ressemblait aux filles dans les magasines pour les publicités pour parfum, alors qu’elles étaient retouchés et Jacee non, elle était déjà parfaite. Beaucoup de filles l’enviaient, et elles avaient de quoi. Même un garçon très fidèle ne pourrait pas se passer de cette inquiétante beauté. C’est pourquoi, Calvin fut surpris, elle était restée pareil encore plus belle que dans ses pensées. Et d’ailleurs la première action qu’il fit en la voyant, c’était de sourire, cela faisait vraiment du bien de la revoir.
    Cet été avait été tellement bien, mais il n’avait revu personne, ni Jacee ni leur bande d’amis d’autrefois. Bien qu’il savait qu’ils habitaient à New York, soit dans le même ville que lui. Certes, il les avait quelques fois NYC n’était pas si grand, mais ce n’était pas comme avant et puis Calvin avait intégré une autre bande d’amis où il y avait Leah. Et donc, il ne préférait pas repenser à tout cela. Effectivement, le départ de Jacee fut un sujet non il ne fallait pas parler. Ils préféraient profiter, passer du bon temps ensemble que déjà regretter son départ. C’était leur façon de vivre. Et d’ailleurs c’était pour cela qu’ils ne s’étaient pas donnés de nouvelles, ils pensaient qu’ils n’allaient jamais se revoir. Après tout, pour eux le monde était grand. De plus, avec Jacee ils n’avaient jamais parlé de l’avenir, entre eux ils préféraient s’amuser, sortir, aller à des soirées que de se raconter leurs vies en préférant éviter de parler des problèmes de la vie quotidienne. Et donc, il ne savait pas ce que Jacee allait faire plus tard, si elle voulait intégrer une université particulière.
    Et donc après ces deux mois si parfait, ils avaient décidé de s’oublier, comme un accord. Mais cela ne les empêchait pas d’y repenser. Peut être n’était-ce pas la meilleure solution, mais après tout ce n’était pas plus mal, de toutes façons les relations à longue distance ne les intéressaient pas. Calvin avait espéré pendant deux ans retrouver Jacee dans les rues de New York, ou bien qu’elle donne des nouvelles d’elle disant qu’elle était à New York. Effectivement, il ne savait pas que son père était du genre à voyager et qu’elle ne remettrait jamais les pieds ici.
    Ils étaient tous les deux debout, toujours aussi choqués mais Calvin, lui était ravi. Elle était en Erasmus, à l’université. C’était tellement évident. D’ailleurs grâce à cette organisation il avait retrouvé plusieurs de ses amis d’enfance. Et il comprit que le monde était cette fois-ci si petit, qu’il trouva cela même étrange et inquiétant. De plus, ils s’étaient donnés rendez-vous au Starbuck Coffee, là où autrefois ils passaient tellement de temps, où –presque- tous les midis ils allaient manger. C’était une étrange coïncidence.

    « Oui… moi aussi. Ravi de te revoir ».

    Ajouta-t-il sincèrement et heureux, au moins il était sûr qu’elle n’allait pas partir aussi vite. Mais cela n’allait pas être aussi facile qu’avant, car ils avaient maintenant eux-deux des histoires. Calvin sortait lui avec Leah depuis deux ans, et sans doute pour Jacee c’était pareil. Le jeune homme décida donc de s’installer à sa table, ne préférant pas rester debout, certes il aurait pu l’enlacer, ou bien lui faire la bise, mais il ne savait vraiment pas comment se comporter. Après tout, peut être qu’ils n’étaient plus amis, et en regardant bien il ne la connaissait pas si bien que cela. C’est pourquoi il lui fit aussi signe de s’asseoir.

    « Alors qu’as tu fais pendant ces…deux ans ?»

    Demanda t-il, après tout il pouvait lui parler en tant qu’ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacee S. Stanford
    Baby, can you play WITH FIRE ?

avatar

Nombre de messages : 42
— where do U come from ? : Sydney, Australia
Date d'inscription : 26/12/2008

••• Ton passeport .
• playlist: Eyes on fire - Blue Foundation
• relations:

MessageSujet: Re: thanks for the memories || pv Calvin E.   Mar 6 Jan - 19:18

    Jacee était debout, plantée au milieu du Starbucks, séparée à environ un mètre de Calvin, mais malgré tout, elle gardait sa grâce habituelle. Dans son cœur se mêlait un mélange d’émotions qui passaient si vite qu’elle n’arrivait pas à toutes les identifier. A la fois triste et heureuse, comme si elle n’arrivait pas à se décider pour l’attitude à adopter face au jeune homme. La réponse lui apparut beaucoup plus claire quand il fit la seule chose capable de détendre Jay’ : il sourit. Si vous avez déjà vu Calvin sourire, vous êtes susceptible de comprendre ce que ressentit la belle blonde à cet instant précis, mais sinon, vous êtes incapable d’imaginer le pouvoir que ce sourire détient. Ce simple sourire fit remonter une vague de souvenirs aux yeux de Miss Stanford, aussi embrumés qu’émouvants. Elle eut une brusque envie de lui sauter au coup, et seule une énorme volonté l’empêcha de le faire. 2 ans et demi, c’est long. Et quand on est aussi beau et irrésistible que Calvin avait la chance de l’être, on ne tarde pas à se remettre d’une rupture après une amourette de vacances. Voila comment il devait voir, à présent, la teneur de leur relation passée : une amourette de vacances. C’est ce que se disait Jacee, tout en sachant que pour elle, ça avait été tellement plus. Elle observait Calvin, qui semblait ne pas trop avoir changé, si ce n’est que ses cheveux étaient un peu plus longs qu’avant. Jacee se surprit à l’observer de haut en bas, ne voulant pas rater une seule miette de ce souvenir grandeur nature qui venait de se matérialiser devant elle. « Ravi de te revoir… » Elle ne savait pas comment interpréter ça. Elle aurait aimé dire « moi aussi » mais n’en était pas sûre. Jacee était-elle réellement ravie ? Non, ce n’est pas le mot qu’elle aurait utilisé. Plutôt surprise, étonnée, et désespérément nostalgique, mais comme il était hors de question que ce sentiment transparaisse, elle jouerait la carte des retrouvailles basiques de deux vieux amis perdus de vue. Pfff, tu dupes personne, Jay !

    Certes, elle venait à peine de recroiser le regard du beau brun depuis 2 ans et demi, mais voila que son cerveau, comme à son habitude, se mettait à paniquer. Comment allaient-ils faire ? Se fréquenter, ou alors quitter ce Starbucks et redémarrer leurs vies chacun de leur côté, comme si ce moment hors du commun n’avait jamais eu lieu ? Il restait encore de nombreux mois à Miami, et même si la ville était grande, ils se croiseraient sans aucun doute de temps en temps. Alors que Jacee paniquait sans raison utile, une légère gêne s’installait entre eux. C’était si étrange de se revoir dans ce genre de conditions. Le beau brun mit fin à l’embarras en se rasseyant sur son siège, les yeux toujours tournés vers Jay. Tout en faisant un signe à cette dernière pour qu’elle s’asseye sur le siège libre en face de lui, il lui demanda ce qu’elle avait fait pendant les deux dernières années. Que répondre ? Alors qu’elle s’assit délicatement sur la chaise, croisant ses longues jambes en dessous de la table, un petit bip provenant du portable de la jeune fille se fit entendre, mais elle savait déjà que son téléphone la prévenait de cet appel en absence. Elle se fichait complètement de qui avait bien pu l’appeler, à ce moment là. Elle plongea son regard dans celui de Calvin, hésitant sur la réponse à formuler. Qu’avait elle bien pu faire durant ces deux années ? En résumé, pas grand-chose. Ce qui la toucha pourtant le plus, fut la façon dont il s’arrêta avant de dire « deux ans ». Comme s’il avait du mal à s’y faire. Et comme toujours, quand elle parlait à Calvin, ce n’était pas son cerveau qui envoyait les informations sur ce qui allait sortir de sa bouche, mais son cœur prenait le contrôle des opérations et se la jouait perso.


    - Deux ans… Avant aujourd’hui, ça me semblait être il y a tellement longtemps, mais en te voyant j’ai l’impression que c’était hier…

    Elle avait dit ça dans un souffle, le regard fuyant, ne sachant pas ce quelle allait trouver dans ses yeux à lui si elle osait intercepter son regard. Elle ne pouvait s’empêcher d’être sincère, même si elle ignorait tout de ce que lui pouvait bien penser du fait qu’il la revoyait ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: thanks for the memories || pv Calvin E.   

Revenir en haut Aller en bas
 
thanks for the memories || pv Calvin E.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Best Memories With Memories
» L'esprit du vieux manoir [ Pour l'équipe Caruso, Rivière et Memories.]
» Mon livre de Victor sent le Calvin Klein ♪♫ -B.S. Aquilon
» Hwang Calvin _ We only have one shot. [40%]
» Sean - please excuse the mess, the kids are making memories

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erasmus life; Welcome to Miami. :: » Miami city . :: . Other places :: Starbuck's coffee-
Sauter vers: