AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Trying too hard to put you from my mind [ Sephora ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Andrea Di Sanseverini

avatar

Nombre de messages : 82
— where do U come from ? : Italia
Date d'inscription : 27/12/2008

••• Ton passeport .
• playlist:
• relations:

MessageSujet: Trying too hard to put you from my mind [ Sephora ]   Dim 4 Jan - 2:04

Comme tous les matins, Andrea avait eu du mal à se lever. Eh oui, on ne passe pas impunément une bonne partie de la nuit en boîte, et la plupart du temps à boire tout sauf du jus de fruit.
Pourtant, il se sortit courageusement de la douce chaleur de sa couette vers 9h30 et se décida à aller bosser à la "B.U".
Après s'être préparé, il prit un rapide petit dej' : un café bien noir et bien corsé pour se réveiller, se remettre les idées en place et un croissant.
La mis en route fut longue et pénible, mais il fallait bien s'y mettre alors.. au bout de quelques minutes de rêverie, il reprit ses ouvrages et se mit au travail.

Une bonne heure après, il s'autorisa une petite pause, regarda l'heure : 10h43.
Son esprit se mit alors à vagabonder... irrémédiablement vers ce rendez-vous, vers elle. Ils allaient se voir pour la première fois depuis...des années. Quatre très précisément. Entre temps, il ne s'étaient plus parlés, ni l'un ni l'autre ne savait ce que faisait l'autre. Et là, ils se retrouvaient plutôt subitement, par msn. Visiblement, elle était aux Etats-Unis sinon ils n'auraient pu fixer une entrevue si rapidement.
A cette pensée, il se demanda ce qu'elle était devenue ? Et puis l'angoisse s'empara de lui : n'était-ce pas prématuré ? Tout de même quatre ans, on ne pouvait pas dire que c'était si récent que ça. Mais le jeune homme même s'il collectionnait les relations d'un soir, au maximum quelques jours, n'avait cessé de penser à celle qui avait été son premier grand amour. Un grand amour qui était parti un matin sans laisser de trace, emportant 10 mois d'amour et quelques semaines.
15h55.

Il était arrivé au Starbucks comme convenu ayant amené avec lui la fameuse chaussure qu'elle disait avoir oublié chez lui. Ce qui était vrai.. mais la seule incohérence était : comment cela avait-il pu arriver alors qu'ils ne s'étaient plus vus ? Enfin les faits étaient là, il avait bien une chaussure qui n'était à aucune des jeunes femmes qu'il avaient fréquentées jusque là - elle l'auraient réclamée -

Il entra donc dans le café et prit place à une table dans un coin tranquille comme ils avaient l'habitude de faire lorsqu'ils étaient encore ensemble.
La seule chose qui lui restait à faire était d'attendre que la jeune femme arrive. La reconaîtrait-il seulement ? Elle ne pouvait pas avoir changé à ce point...
Un brin anxieux, il tentait cependant de se rassurer lorsqu'il la vit passer la porte. Son aisance naturelle s'envola en moins de temps qu'il n'en aurait eu besoin pour dire "merde".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sephora P.Bergdorf

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 26/12/2008

••• Ton passeport .
• playlist:
• relations:

MessageSujet: Re: Trying too hard to put you from my mind [ Sephora ]   Dim 4 Jan - 2:45

    Encore une dure matinée pour la belle Sephora. Elle avait encore eut tellement de mal à se coucher et encore plus à se réveiller. La belle brune ne voulait pas se réveiller, elle savait très bien que c’était le jour J. Morte de peur, elle ne s’en sentait plus capable, elle regrettait presque de lui avoir réclamé cette chaussure, cette fameuse Gucci qu’il lui avait acheté parmi tant d’autres présents plus beaux les uns que les autres. En partant elle avait laissé 10 mois & demi d’amour & quelques semaines laissant pour seule trace une de ses chaussures. Pourquoi ? Pourquoi était elle partie ? Pour le sauver tout simplement mais en faisant cela elle était encore plus retomber dans le monde de la nuit, la drogue, l’alcool, les histoires d’une nuit simplement pour oublier son doux visage, ces douces carresses, ces doux baisers et toutes ces paroles. Sephora savait pertinemment qu’elle n’y arriverait pas seule à aller le voir, une dose de coke avant d’y aller ? Peut être. Seule dans son grand lit aux baldaquins roses elle s’imaginait un tas de choses aussi horribles les unes que les autres et si il avait refait sa vie avec une femme bien mieux qu’elle ? Si il était mariée, c’est vrai c’est jeune 22 ans mais on voit de tout dans notre monde, se pliant pour faire une petite boule la jeune femme attrapa ses genoux avec cet horrible goût de ferraille dans la bouche et ce mal de crâne comme tous les matins à cause des effluves d’alcool ; de drogue et de musique bien trop forte de la veille. Sephora se décida à se lever pour aller boire un verre de jus d’orange pour faire passer ce goût si désagréable et surtout pour prendre deux Di-Antalvic pour faire passer son mal de crâne .

    La belle brune retira son fin drap pour sortir du lit, mettant ses petits pieds dans ses mules roses toutes pleines de poils de la même couleur. Passant une main dans ses longs cheveux elle se dirigea dans la grande cuisine, il n’y avait personne aucun de ses colocs et tant mieux car elle avait vraiment envie de rester toute seule. Elle sortit alors la brique de jus d’orange du frigo couleur métal et attrapa un verre et prit par la même occasion sa boîte de cachets pour le crâne et sa boîte d’anti-dépresseurs, oui car la jeune femme en prenait depuis quatre ans ce n’était pas vraiment recommandé dans son cas mais elle s’en moquait totalement. S’asseyant sur le comptoir de la cuisine elle fixa pendant quelques secondes le tableau de clés qui se trouvait dans la cuisine, ce fameux porte clé était encore accroché sur celui-ci, elle l’avait mit à son arrivée dans l’appartement. Le porte clé de l’appartement d’Andréa, enfin celui de l’époque, elle avait jeté la clé pour s’éviter d’y retourner en pleurant le suppliant de lui dire qu’il l’aimait & qu’il ne voulait pas la quitter . Sephora & Andréa ne s’étaient jamais dit Je t’aime en 10 mois d’amour, leur fierté ? Sûrement elle l’aimait tellement pourtant. Quatre années qu’elle l’aimait toujours autant c’était horrible et cela lui brisait le cœur à chaque instant. Il n’était que 13h00 et pour un samedi c’était étonnant qu’elle soit réveillée mais il fallait qu’elle se prépare.
    Sautant du comptoir la jeune femme partit vers la salle de bain et fit le bilan sur sa tête, ses cernes, ses cheveux, son teint, son corps. Un bon petit soin pour le visage lui ferait du bien allez ! Elle le laissa poser quelques instants pendant qu’elle cherchait ses affaires dans son dressing . Que mettre ? Tiens cette petite petite robe bleue Chloé sera parfaite avec une belle paire de talons Gucci le top. Elle retourna alors dans la salle de bain rincer son soin et s’appliquer une petite crème Laprairie. Sephora se glissa ensuite sous la douche une douche bien chaude pour détendre ses muscles. Elle sortit après une trentaine de minutes. Il fallait se presser enfin Seph’ était toujours en retard alors…Elle se fit un rapide brush’ et se maquilla assez légèrement juste un peu de mascara et de crayon noir sous les yeux, une touche de gloss et de parfum et elle partit enfiler ses vêtements car il était déjà 16heures et le rendez vous était à cette heure. Elle prit son sac Chanel dans lequel était toute sa petite vie et sortit rapidement partant en taxi chez StarBucks

    Une fois devant le magasin à 16h15 elle souffla un grand coup, elle sentait ses jambes tremblaient et était totalement perdue. Elle poussa alors la porte et le vit, il était là au fond . Elle crue bien faire un malaise mais non. Elle teint bon et partit en la direction de la table, une moue gênée sur le visage, elle dit alors d’une petite voix :


    « Désolé pour le retard… »

    Elle ne savait pas si elle devait lui faire la bise. Mais elle y alla quand même posant son sac par terre tenant ses cheveux pour ne pas qu’il la gêne elle lui fit une bise et s’asseya sur la chaise en face du beau blond.

    « J’espère que tu n’as pas trop attendu ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea Di Sanseverini

avatar

Nombre de messages : 82
— where do U come from ? : Italia
Date d'inscription : 27/12/2008

••• Ton passeport .
• playlist:
• relations:

MessageSujet: Re: Trying too hard to put you from my mind [ Sephora ]   Dim 4 Jan - 3:20

hj: aurait-on eu la même chanson en tête en écrivant ?

Elle repassera un jour ? Peut-être... s'était-il dit à plusieurs reprises depuis leur rupture. Encore un des non dits de leurs relations. Encore ? Oui, ils avaient formé un couple heureux et passioné mais jamais ne s'étaient dit "je t'aime" comme les autres. Pour lui, les actes remplaçaient les mots. Et puis, pourquoi ces quatres mots ne sortaient pas ? La fierté ? Peu probable car il avait à plusieurs fois mis cette dernière de côté par amour pour elle. Mais rien à faire, ces mots là étaient toujours restés coincés dans leur gorge.

Le coeur blessé, ils avaient fait leur chemin depuis ce temps. Est-ce que cela valait la peine ? Il avait pourtant semblé à la belle brunette que oui. Mais lui n'avait pas compris.
Suite à cela, il avait fait une dépression et s'était enfoncé encore un peu plus dans la noirceur du monde de la nuit, son côté obscur : drogues, alcool et sexe.

Pendant ces années, il avait rêvé qu'un avion la ramènerait à lui, mais il avait bien dû se résigner à ne pas la voir revenir. Et là, ils étaient dans la même ville. Tout s'enchaînait bien brusquement après quatre longues années de séparation totale.

Sa plus grande peure à cet instant ? Qu'elle ait trouvé un remplaçant. Il l'aurait difficilement accepté.. mais si tel était le cas, il lui faudrait bien se faire une raison malgré tout. Mais comment le pourrait-il sans avoir eu quelques explications sur son comportement ? Andrea comptait donc sur ce rendez vous pour en savoir un peu plus sur les raisons qui l'avaient poussées à le quitter si soudainement. Il ne s'étaient même pas disputés.. c'était à n'y rien comprendre.

Les explications.. tel que les choses étaient parties, c'était mal barré. Elle entra, mais semblait tout aussi perdue que lui. Les pensées qui l'avaient assailli quelques heures plus tôt et qui lui avaient consenti un moment de répit revinrent à son esprit : devrait-il lui faire la bise ? Quelle attitude adopter ?
Bien sûr, lorsqu'il avait pensé à cette question quelques jours plus tôt, la réponse coulait de source : il lui faudrait se comporter en gentleman, être courtois, comme ses parents, ou plutôt ses gouvernantes le lui avaient appris.
L'application serait-elle aussi simple ? Le bel italien en doutait plus que fortement en cet instant précis.

Elle marqua un temps d'arrêt avant de rejoindre la table qu'il avait choisie. Le temps de prendre son courage à deux mains. Son visage était toujours aussi agréable à regarder bien que ses traits fussent tirés. La jeune femme arborait un air fragile, celui qui l'avait fait craquer.. comment allait-il lui résister ? Repartir seul de son côté ? Cette pensée lui arrachait le coeur d'avance.

Cependant, il s'étonna lui même lorsqu'il sentit ses lèvres s'étirer en un sourire.

" Désolée pour le retard."

Avait-elle dit en arrivant. Il se rappelait.. à chaque fois elle arrivait un quart d'heure après l'heure dite. Presque un automatisme.. décidément sur ce point de vue elle n'avait pas changé, la ponctualité n'était toujours pas son fort.
Chassant tant bien que mal les images du passé de son esprit, il répondit :

- C'est rien.

Puis il marqua une pause, attendant qu'elle soit installée. La gêne allait reprendre le dessus, mais il se lança avant qu'un blanc ne coupe pour de bon son élan :

- Tu veux boire quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sephora P.Bergdorf

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 26/12/2008

••• Ton passeport .
• playlist:
• relations:

MessageSujet: Re: Trying too hard to put you from my mind [ Sephora ]   Dim 4 Jan - 3:52

[/List]HJ: Trois ans et demi d'amour ? ^^

En partant elle avait voulu le protéger lui qui n’avait pas touché à la coke avant de la connaître préférant les pétards ou l’alcool mais c’était de sa faute si il était tombé dans cela et c’était une des causes de son départ, elle ne voulait pas le voir comme elle, c’est à dire dépendant d’une drogue, qui lui procurait du bien certes mais qui détruisait sa vie comme elle avait pu détruire son amour pour lui . Elle avait du reconstruire sa vie ailleurs, sans lui et cela avait été tellement dur jamais elle n’aurait pensé y arriver seule. Seule pas totalement car avec la coke elle ne l’était jamais vraiment d’ailleurs elle avait finalement réussis à se contrôler et à ne pas prendre de drogue avant de venir de peur qu’il voye qu’elle en est pris et qu’il ne veuille plus jamais la revoir. Elle avait tant de choses à lui dire comme ces 4 mots magiques qu’elle rêvait de lui dire depuis quatre longues années. Sephora le voulait, elle avait toujours rêvé de fonder une famille avec lui, avoir une belle robe de mariée et un beau diamant au doigt mais plus les jours passés et plus tout cela devenait flou.

Pour ce rendez vous Seph’ voulait montré qu’elle n’avait pas changé qu’elle était toujours la belle Sephora fraîche et toujours à la mode c’est pour cela qu’elle avait adopté une telle tenue, elle savait que d’autres hommes la regarderait comme ce fameux soir où ils étaient sortis dans cette petite boîte et qu’après cette barre de strip tease elle lui avait fait une petite danse et que d’autres hommes avaient osés lui dire qu’elle était bonne ce qui leurs avaient valus quelques poings dans la figure avant qu’ils ne sortent de la boîte. Elle aurait tant aimé retrouver son petit Andréa jaloux et possessif ne la voulant que pour elle, ne voulant que parler d’elle et ne la voulant qu’avec lui .

Quand elle aperçu son doux visage, elle fût totalement perdue comme si tout ce qu’elle s’était préparé à lui dire était partit, envolé comme par magie, elle revoyait tant de flash back il paraît que lorsqu’on meurt on revoit notre vie et bien c’était comme si elle voyait sa vie avec Andréa tout ce qui c’était passé entre eux et c’était bien pire qu’un poignard dans le cœur mais ce qui était pire c’est que dans ces images elle le voyait avec d’autres femmes, d’autres femmes qu’il aurait pu aimer et chérir comme elle, auxquelles il aurait promis des tas de choses, elle ferma alors un instant les yeux et elle s’avança vers lui.

Après lui avoir fais un simple baiser sur la joue elle s’asseya en face de lui, ces mains étaient sur la table et cela lui rappelait tellement de choses, ces mains si puissantes qui se posaient sur son visage pour la rassurer… Avec sa petite moue elle répondit à sa proposition :


« Euh oui…je veux bien un cappuccino…avec beaucoup de sucre s’il te plaît… »
Le sucre était son pêché mignon, s’en souviendrait il ? En regardant dans les yeux elle revoyait l’amour perdu d’hier …

« J’espère que je ne t’ai pas empêcher de voir ou faire certaines choses ou personnes aujourd’hui… »

Dit elle au fond pour se renseigner[/List]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea Di Sanseverini

avatar

Nombre de messages : 82
— where do U come from ? : Italia
Date d'inscription : 27/12/2008

••• Ton passeport .
• playlist:
• relations:

MessageSujet: Re: Trying too hard to put you from my mind [ Sephora ]   Dim 4 Jan - 16:58

hj: ouiii =)

La conversation s'était engagée, mais aucun des deux ne semblait vraiment à l'aise. Il y avait de quoi.
Cela faisait tant d'années. Enfin, tout reste relatif, ce n'étaient jamais que quatre années, mais pour Andrea elles avaient parues durer autant de temps que dix années.
Aujourd'hui était donc leur première re-rencontre.
Nerveux. Mais tellement impatient aussi. Impatient d'en savoir plus mais craignant après cela de devoir faire définitivement une croix sur la jeune femme. Peut-être réduirait-elle tous ses espoirs de nouveau départ à zéro ?

Il tenta de ne pas se perdre dans ses pensées, mais en voyant son visage, ses yeux, il ne put faire autrement. Revoyant leur premier dîner en amoureux, dans un des plus beaux restaurants de Florence. La lumière était tamisée, deux chandelles éclairaient leur table et leurs deux visages. Ces visages qui avaient pris des expressions tellement tendres. Le jeune homme se remémortait encore parfaitement des vêtements que portaient Séphora ce soir là : une robe Dior noire, cintrée. Une élégance tout à fait digne de la princesse qu'elle était.. ses cheveux étaient relevés en un chignon faussement négligé. Un maquillage discret venait parfaire le tout.
Sublime.
C'était tout simplement sublime. Lorsqu'il était passé la chercher à l'hôtel - ils ne vivaient pas ensemble encore - il en était tombé à genoux.
C'était là qu'il lui avait déclaré sa flamme.. à sa façon, toujours sans ces quatres mots magiques, mais les regards, les attentions étaient là pour pallier ce manque.

Ce temps était désormais loin.

Il appela un garçon et commanda pour eux un Capuccino avec beaucoup de sucre.. là encore une petite lumière s'alluma dans son esprit. Elle adorait le sucre, sous toutes ses formes, mais particulièrment en poudre.
Ensuite il demanda un café bien corsé pour lui même. Le deuxième de la journée. Eh oui, il avait peu dormi. Et puis de toute façon c'était ainsi qu'il aimait le café.

Le garçon prit la commande et s'en alla.
De nouveau le silence s'instaura. De nouveau ce fut Séphora qui le rompit :

- « J’espère que je ne t’ai pas empêcher de voir ou faire certaines choses ou personnes aujourd’hui… »

- Non. Je n'avais rien de particulier à faire..

Nouveau silence...

- Et toi ? Tu as réussi à déplacer ton rendez vous chez le médecin

Question stupide. Forcément puisqu'elle était là, assise en face de lui. Mais il avait demandé ça pour ne pas laisser un lourd silence plâner à nouveau au dessus de leur table.

Puis il se rappela pourquoi ils avaient fixés ce rendez vous. La chaussure. Etait-ce la raison première ou simplement un prétexte ? En tout cas, il se pencha et prit le sac dans lequel il avait mis la boîte contenant LA chaussure. Le premier cadeau qu'il lui avait offert.

- Tiens.. ta chaussure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trying too hard to put you from my mind [ Sephora ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trying too hard to put you from my mind [ Sephora ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» 01. Losing your mind
» 1.04 Where is my mind ?
» Well it´s been days now And you change your mind again ... feat Amber Helheim
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ₪ 27 mars, 20h21

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erasmus life; Welcome to Miami. :: » Miami city . :: . Other places :: Starbuck's coffee-
Sauter vers: