AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Peter A. Carlson -i'm the romantic man- »

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: « Peter A. Carlson -i'm the romantic man- »   Sam 27 Déc - 0:54





Carlson ; Peter Austin
20 ans ; Italienne
feat Jamie Dornan




    Chapter One ; Identity Card


  • Nom ; Carlson
  • Prénom ; Peter Austin
  • Date & Lieu de naissance ; Né le 23 Décembre 1988 à Rome, Italie
  • Origines ; Anglaise et Italienne


    Chapter Two ; Psychology


  • Caractère ; Certaines personnes, comme de grands philosophes, pensent que le fait de décrire le caractère d’une personne est une tâche ardue. Une tâche impossible. Les gens de ce ‘’groupe’’ pensent qu’un être humain peut avoir plusieurs facettes de lui-même. Comme avoir plusieurs caractères à la fois. Cela peut paraître idiot dans un sens et pourtant si logique dans un autre. Une explication est simple à fait ; plus clairement cette théorie signifie que, en prenant un cas au hasard, en conversation avec son meilleur amie un homme peut devenir l’icône parfaite d’un ange –ou du moins sans les ailes blanches, au niveau du caractère, bien sûr- pourtant dans une différente situation le même être en question, face à une simple connaissance, peut-être l’image du diable. Le diable en personne, aussi méchante et aussi agressive. Un changement de personnalité radical et rapide. Cette théorie, en avance une autre, car cela prouve que suivant les sentiments que l’on ressent pour une personne nous, humains, pouvons être différents. Et puis, toujours cela les sentiments ressentit, nous pouvons voir un homme d’une autre façon que l’on devrait le voir, en fait ne le voit pas réellement comme il est de nature. A vrai dire, parfois, cela tombe bien. Comme quoi, la nature est bien faite. Cette explication est longue et sans doute énervante, elle ne vous apprend rien sur le sujet de départ, mais elle explique que la description que je vais faire et faite à partir de mon point de vue. Que à tout moment, elle peut ne plus correspondre, changer du tout au tout. Aucun caractère ne peut rester fiable à cent pour cent, il y a toujours un changement. Du moins, je vois Peter Austin Carlson comme un homme à l’âme de romantique, celui qui attend l’amour de sa vie. Sa princesse. De nature douce et patiente, ce jeune homme aime faire plaisir aux gens qui compte pour lui, dans son cœur. Il aime rendre le sourire aux personnes tristes, et par le même fait ne supporte pas la tristesse en elle-même. Le fait de souffrir en général, du moins, l’énerve. Toujours de mon point de vue, Peter n’est pas une personne jalouse et aime, bien au contraire, il est joyeux pour les gens qui ont une chose qui leur tient à cœur. Même si cette chose, lui-même aimerait qu’elle lui appartienne. Ce sublime jeune homme, possède aussi une autre qualité importante à mes yeux et à mon avis aux yeux de tous elle est primordiale ; la gentillesse et le besoin d’aider. Cela peut paraître étrange aux gens qui ne font pas attention aux autres, mais lui, ressent un besoin vital d’aider les gens en difficultés. Pour preuve, s’il croise dans le rue une personne sans abri et qu’il ne l’aide pas, il n’en dormira pas pendant deux ou trois jours, et si vous n’êtes pas convaincu je précise que depuis ses dix-sept ans, il n’a jamais passé un Noël chez lui avec sa famille. Ils les passent dans des refuges ou associations aidant les gens qu’on nomme S.D.F. De plus, en supplément de ce besoin d’aider, il possède un tout autre besoin ; celui d’aimer. Personne à ce jour n’a put voir la taille du cœur de Peter –dans le sens du sentiment que l’on appeler Amour- et pourtant je suis presque sûr qu’il serait énorme. Gigantesque. Peter aime l’Amour, il n’y a rien à dire d’autre. Le reste sera décrit plus ou moins brièvement. C’est un jeune homme très sportif –footing tout les matins-, il n’est pas fainéant et d’ailleurs n’apprécie pas les gens qu’ils le sont. Il a confiance en lui, au point juste, non pas comme certains qui le sont tout le temps et qui nit en bloque pour avoir le mot juste. Il n’est pas comme ça. Depuis son plus jeune âge ses parents lui ont apprit à faire face à toutes les situations et à garder la tête sur les épaules, les pieds sur terre. Même si, à vrai dire, il est parfois tête en l’air. En parlant de ça, passons donc aux quelques défauts qu’il possède. Car comme je l’ai dis précédemment, personne n’a que des qualités, il faut des défauts pour faire un tout, c’est d’ailleurs là que l’on reconnaît un être humain. Sa famille ayant beaucoup d’argent, Peter à prit l’habitude dès tout petit se dépenser sans compter. Dans sa situation financière, le compte en banque est toujours plein. Il arrive parfois qu’il soit légèrement vantard, pas au niveau de son physique, mais plutôt de ses notes, son intelligence et de son humour. En effet, il se trouve qu’il possède une intelligence importante et un fort sens de l’humour, bien qu’il ne ferait pas une carrière de comique. Dans ses défauts, entre aussi le fait qu’il soit trop curieux, aux goûts de tout le monde en général. Il veut tout savoir sur tout le monde, cela lui arrive d’ailleurs de fouiller dans les affaires des autres. Et donc de briser l’intimité des gens. Je ne sais quoi ajouter ; peut-être qu’il est trop gourmand et qu’il ne sait pas s’habiller à la mode.
  • Forces ; Dans la vie, une personne peut avoir plusieurs forces. D’autres en n’ont une seule et le reste en a une précisément, en fonction de la situation où elle se trouve. La force provient à la base d’une sensation ou généralement d’un sentiment. Mais le plus important à retenir de cette théorie est que cette force varie en fonction de la personne, ou plus précisément de son caractère. Dans le cas de Peter Austin Carlson, elle provient d’un sentiment appeler Amour. Dans une situation quelconque, elle vient du fait d’aimer, le besoin d’aimer. Et dans une autre, elle vient du besoin d’être aimé. Non pas d’être le centre du monde, il y a une énorme différence, car le jeune homme n’est pas être regardé, mais il aime savoir qu’au moins une personne tient à lui. En général, dans ce cas, il pense longuement à sa famille. De plus, il sait très bien faire, grâce à son côté romantique, les yeux doux, souvent cela lui permet d’obtenir des choses facilement.
  • Faiblesses ; Beaucoup de gens disent que aucun humain est intouchable ; tout humain est touchable. Tous les êtres au monde ont des faiblesses, aucune ne sont identique, toutes différentes. Parfois, certaines sont fortes et tandis qu’à d’autre moment elles peuvent être moins fortes, ou plus faibles. Je ne sais que dire, il n’y a pas, à ma connaissance, de mot précis pour ce sujet. Peter Austin Carlson, a en effet une forte faiblesse, d’ailleurs il n’en a sans doute qu’une seule. Une seule, mais forte. Très forte. A peu près une fois dans l’année elle entre dans une situation difficile que l’on appelle dépression ou déprime. Pour ceux qui ne savent ce que ce terme signifie, cela veut dire que l’on se sent seul et, si je peux dire, au fond du trou. On se sent mal, on pleur, mais on ne sait pas pourquoi. Ses amis pensent que c’est à cause de sa façon à être trop ‘’basé’’ sur l’amour. Il est vrai que cette faiblesse arrive le plus souvent après que Peter rompt avec celle qui devait être l’amour de sa vie.



Dernière édition par Peter A. Carlson le Sam 27 Déc - 0:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Peter A. Carlson -i'm the romantic man- »   Sam 27 Déc - 0:56

    Chapter Three ; This is my history



  • Histoire ; Quand, lors d’une discussion portant sur la scolarité, on arrive à l’étape de l’université il revient toujours: c’est là où on passe les meilleurs moments de notre vie ; c’est là où on se fait les meilleurs amis ; c’est là où on découvre le premier amour. De plus les séries pour la jeunesse se passant à l’université et racontant toutes les choses que je viens de citer précédemment, se multiplient chaque mois. Pour cause, je veux bien croire que ces bâtiments abritent l’amour, le bonheur, l’amitié –comme un temple, en quelque sorte-, mais ce dont je sais c’est que tout le monde ne pense pas la même chose. Les goûts et les couleurs sont dans la nature.

    Retrouvons nous en Italie, le plus romantiques des pays au monde et l’endroit où se font les meilleures pattes. Plus précisément l’histoire se passe à Rome, la capitale de la « botte » -surnom donné à l’Italie en rapport avec sa forme-. Là-bas se trouve l’université Zalinni –qui est d’ailleurs le nom du premier directeur de l’école-, très peu connut dans en Europe, mais célèbre dans son pays natale. Comme dans toutes les universités il y avait un groupe que l’on nommait « Pom-Pom Girl », il comportait les filles les plus belles, les riches et les plus populaires de toute l’école. Autrement dit, un groupe de commère et au niveau commérage, depuis quelques temps tout le monde parlait du nouvel élève: James Adrian Carlson. Un jeune londonien de bonne famille qui avait à son compte quelques exploits... plus ou moins correct. Comme bonne punition ses parents l’avaient envoyé en Italie dans l’espoir que leur fils se calme. Les notes de cet mystérieux élèves étaient convenables et son physique encore mieux. Les jeunes étudiantes étaient en « love » sur ce dernier, pour dire, elles ne voyaient plus que par lui à tel point que certaines avaient demandé à changer de seconde langue pour passer dans la classe d’anglais. D’ailleurs ce matin là, il marchait lentement dans les couloirs afin de se rendre à son cours d’Italien réservé aux quelques élèves de l’université qui ne maîtrisaient pas encore la langue. Il descendait l’escalier de marbre avec une classe surprenante, encore, les filles le regardaient. Lui, il fixait au loin l’autre bâtiment où il se dirigeait et soudainement un son se fit entendre: aïe. Le « aïe » de l’amour. Car il suffit de quelques minutes pour que James et Ella tombe amoureux l’un de l’autre, rien d’autre que le coup de foudre. Quelques mots échangeaient et voila qu’ils devaient se rencontrer demain au café à l’angle de la rue Bacionni.

    Le lieu et l’heure de rendez-vous avait été fixée avec une grande précision afin de trouver une heure correspondant à l’emploie du temps des deux élèves. Ils ne leur tardaient qu’une chose: se revoir. Lui était populaire et elle était pom-pom girl, à croire qu’ils faisaient le couple parfait. L’heure « fatale » arriva et le rendez-vous se passa comme prévu, avec en supplément une longue promenade le long de la plage, les pieds dans le sable chaud. Tout faisait penser qu’on était dans un film à l’eau de rose. Depuis ce temps là, ils ne se quittèrent plus. Les années suivantes, ils se retrouvèrent même dans les mêmes classes, un coup de chance. Grâce à la relation qu’il avait avec Ella, James avait énormément changé, ou du moins il s’était calmé et était devenu un élève model. Comme quoi l’amour à des effets magiques. De plus, quelques années plus tard, ils emménagèrent ensemble dans un grand studio de l’avenue Palonani.

    « James. C’est bon, je viens de le faire. J’ai peur de la réponse... »
    « Non, ma puce. Ne t’inquiète pas, quelque soit la réponse nous serons toujours ensemble et ça c’est le plus important, n’est ce pas ? »
    « Oui, mais... Quand tu dis ensemble, se sera... A trois ! »
    « Oh, ma chérie ! Je t’aime, si tu savais ! »

    Aucune inquiétude à avoir, elle le savait très bien et ce sentiment était réciproque. Quoi qu’il en soit, Ella avait beaucoup d’angoisse suite à la venue du futur enfant. Elle ne savait comment s’y prendre. Depuis quelques temps, c’est une amie qui lui avait conseillé, elle achetait d’énormes livres afin d’apprendre le « métier » de mère. Comme dans ses études de médecine, Ella voulait être irréprochable. Quand à lui, James ne pouvait s’occuper de toutes ces histoires, il passait la plupart de son temps dans ses études de finances afin de prendre, un jour, la place de son père. C'est-à-dire, devenir le chef d’une grande entreprise d’électronique. Il faisait ça avant tout, pour pouvoir passer plus de temps avec son fils, il prenait tout simplement de l’avance. Neuf mois plus tard, à quelques jours de Noël, la jeune femme ressentit de fortes contractions et se pressa de partir à la clinique où son accouchement était prévu depuis déjà deux mois. Pour cette occasion, James avait choisis à l’aide de sa mère, une clinique parfaite. Ou plus clairement, une clinique de luxe pour sa belle femme. Un magnifique cadeau de Noël, à l’avance... Peter Austin Carlson, naquit le 23 décembre 1988 à Rome, il était né sans aucune complication. Naturellement et calmement. Par toute sa famille, il fut adulé dès les premiers instants. Tout le monde ne voyait que par lui.

    Quelques mois plus tard, alors que Peter avait trois mois, ses parents prirent d’un commun accord une décision qui allait changer leur vie: le mariage. Ils y avaient réfléchit et avaient tout prévu depuis longtemps. Les noces devaient de passer à Venise, autrement dit la ville des amoureux. La famille des futurs mariés était comblée par cette nouvelle et c’est une semaine plus tard que tout le monde partit sur la ville flottante –le nom donné à Venise-. Le mariage était splendide. Un mariage de luxe. D’ailleurs, quand Peter revoit les photos de cette fête il regrette avoir été trop petit pour savourer les gâteaux fait par les meilleurs artisans de toute l’Italie.

    Le reste de l’enfance de Peter se passa normalement. Bien sûr il était gâté et chouchouté par ses parents. Sa mère avait arrêté ses études de médecine pour s’occuper de son fils et son père, quand à lui, avait reprit le poste de chef d’entreprise à Londres. C’est pour cela qu’il ne le voyait pas souvent et qu’aujourd’hui le jeune homme n’en garde pas beaucoup de souvenirs. Mais, heureusement, pour résoudre ce problème, James Carlson décida d’un commun accord avec sa femme de partir pour Londres. Cela ne posait aucun problème à Peter, car il n’était âgé que de huit ans et s’en fichait, et de plus il était bilingue par son père. Quand à sa mère, elle devait apprendre la langue qu’elle n’avait que très peu étudiée à l’université.

    Une fois à Londres, Peter se fit beaucoup d’autres amis et commença à aller chez les uns et chez les autres. Il était dans une des meilleures écoles privées de tout le pays et par ailleurs était un élève sérieux et brillant, tout comme sa mère. Déjà, il avait l’âme de poète et de grand romantique, d’ailleurs il tenait déjà beaucoup à l’amour. Pour preuve, ses jeunes amis qui embrassaient déjà des filles –des histoires d’enfant, pour rire- lui conseillaient vivement de faire comme eux, mais Peter ne voulait en aucun cas le faire. Il tenait trop au sentiment et d’ailleurs aimer de tout son cœur Romane, une petite fille dont il était tombé amoureux dès le premier regard. Il ne la quittait pas des yeux pendant les cours et passait ses récréations à se cacher derrière un arbre afin de l’observer. Il continua jusqu’au collège, où il osa enfin lui parler lors d’un cour d’anglais. Il était déjà âgé de seize ans et commençait à mûrir. Ils échangèrent quelques mots, mais tout comme ses parents, cela suffit pour que le lendemain ils se retrouvent devant le lycée. Ils parlèrent longuement ensemble et se rendirent vite compte qu’ils avaient beaucoup de point commun, à part un: le romantisme. Romane sortait avec les garçons pour s’amuser et ne faisait pas attention aux sentiments, le contraire de Peter. Pourtant, ils sortirent ensemble et ne se quittèrent plus pendant des années. Lui de son côté lui écrivait des lettres qu’il n’osait lui envoyer, il avait déjà prévu leur mariage. Un beau, un magnifique, un somptueux, comme celui de ses parents. Identique, son rêve. Au niveau scolaire, le jeune homme avait prit le chemin de sa mère en son honneur, c'est-à-dire la médecine. Il aimait ça et était d’ailleurs très doué, le premier de sa classe. Il participait à beaucoup de concours et les remportaient haut la main, sans faire beaucoup d’effort. Ses parents lui répétaient sans cesse qu’il avait un vrai talent et qu’il devait l’exploité. Sur ça il n’y avait aucun problème, mais le seul problème fut que l’université adaptée se trouvait à New York. Et Peter n’avait aucune envie de laissait tomber l’amour de sa vie. Pourtant lord d’un examen important, un jeune homme qu’il n’avait jamais vu et qui était la table à côté lui expliqua qu’il sortait avec une fille. Elle s’appelle comment déjà ? Romane. Romance Stewart. Se fut un choc terrible, il avait déjà vingt ans et avait choisit de quitter Londres. Il partit donc pour Miami avec la compagnie Erasmus, qui permet au jeune étudiant de partir dans une ville étudier. Peter n’était pas partit pour ça, mais pour s’amuser faire des rencontres et vivre sa vie, selon sa romance.


    Chapter Four ; Questions



  • Physique et style vestimentaire ; On dit qu’un « romantique » ne fait pas attention à l’apparence des gens, mais aussi de la sienne. Cela ne veut pas dire qu’il ne passe pas des heures dans sa salle de bain afin de bien se remettre les cheveux en places, mais cela n’affecte pas ses sentiments pour une personne. Pour certaine personne, heureusement que cela est vrai, tandis que pour d’autres –les plus chanceux dirons nous- cela revient au même. A vrai dire, même si je sais que Peter n’aimerais entendre ça, le jeune homme dont je fais la description physique appartient au deuxième groupe citer. En effet, le groupe de ceux qui ont été gâté par mère nature. Ceux qui peuvent s’habiller avec des affaires trouvées dans les poubelles et qui seront toujours aussi élégants, ceux qui sont tout simplement beaux. On ne peut rien y faire, tant mieux pour eux, n’est ce pas. Du moins, je trouve que décrire une personne est une tâche gênante. Pas difficile ou bien ardue, mais gênante car je dois expliquer les qualités de son physique et par la même occasion les défauts. A mon goût, je trouve que cela peut devenir vexant pour la personne en question. Enfin. Commençons premièrement par le commencement de son corps: le visage. Si je devais faire ça très rapidement se serait facile, car son visage est totalement parfait, aucun défaut. Cela vous paraissez, impossible ? Et bien, plus maintenant. En effet, le physique n’a rien en commun avec le caractère, car normalement, dans la logique de ce que j’avais dis précédemment tout le monde a des défauts. Ce qui confirme la théorie que j’ai dis juste avant, en premier lieu. Pour une petite description, il possède sublimes yeux de couleurs vert émeraude. Les mêmes yeux que sa mère, le même regard, aussi profond et aussi attirant. Un regard qui peut être doux et agressif à la fois, on pourrait le qualifier de « regard mystérieux », sans doute le terme qui y convient le mieux. Par contre, il semble avoir obtenu le même sourire que son père, aussi fin et sensuel à la fois. Ce sourire aussi charmeur qui fait craquer la gent féminine. Puis, il y a sa magnifique bouche, ni trop grand ni trop petite, avec ses lèvres parfaitement dessinées. Il reste donc ses cheveux, qui sont courts et châtains, même si cela arrive souvent qu’il se fasse une coloration noire. Maintenant parlons un peu de son corps lui aussi parfait. En effet, sans faire beaucoup d’effort, Peter possède un corps d’athlète, comme celui de son père. Pourtant, aux dernières nouvelles, le corps ne se transmet pas de père en fils. Du moins, il faut croire, car je pense qu’ici nous avons la preuve du contraire. Quand à son teint de peau, il est légèrement bronzé, ce qui lui donne un petit air de mannequin. Vous savez, ceux qui font les publicités télévisées, les mannequins aux corps parfait, comme Peter en fait. Passons au point de vu préféré des femmes, les vêtements. Au niveau vestimentaire, on ne peut pas dire que Peter est vraiment adopter un style bien à lui. Disons qu’il achète ses habits en fonction de ce qui lui plait vraiment, ce n’est pas le genre à faire attention si ce pantalon ira bien avec ces chaussures là... Il prend aussi, souvent, exemple sur les magasines en observant bien les dernières mode et les photos de mannequins faisant la promotion des tout derniers vêtements. Du moins il reste le plus souvent de le style que l’on appelle classique. C'est-à-dire un jean –parfois même slim-, une paire de Converses et un tee-shirt, est le tour est joué. Comme je l’ai précédemment, pour une personne romantique, le physique ne compte pas. Le plus important ce que l’on a à l’intérieur de nous même.
  • Que peut-on trouver sous votre lit ? ; Sous mon lit vous pouvez trouver des livres à l’eau de roses et des photos de mon enfance. Sans doute qu’il doit y avoir aussi des lettres d’amour écrit à Romane, celle qui comptait pour moi. Avant...
  • Ce que vous aimez ; Tout ce qui à rapport avec l’Amour. L’Amour avec un grand a.
  • Ce que vous détestez ; Les gens qui ne pensent qu’a eux et qui ne font pas attention aux autres. Mais aussi les gens qui ne font pas attention aux sentiments, car c’est grâce aux sentiments que l’on peut vivre heureux.
  • La qualité que vous appréciez le plus chez les autres ; Le respect.
  • Le défaut avec lequel vous êtes le moins indulgent ; La mythomanie.


    Chapter Five ; And what about you ?


  • Prénom ; Pierre
  • Age ; 13 ans
  • Comment avez-vous découvert le forum ? ; Partenariat avec Lessons Learned
  • Quelques critiques sur le forum ? ; En fait je n’ai rien à dire sur ce forum. A vrai dire, c’est assez embêtent, j’adore légèrement critiquer les forums où je m’inscris. C’est dans ma nature. Mais là, rien. Ce forum est parfait, enfin presque, un jour je vous aurez tous... –non, mais là c’est mon instinct psychopathe qui parle-
  • Le mot de la fin ; Fin ?
Revenir en haut Aller en bas
Leah A. Kennedy
    Leah Aileen ; People Always Leave

avatar

Nombre de messages : 216
Age : 27
— where do U come from ? : America
— phot0 :
Date d'inscription : 23/12/2008

••• Ton passeport .
• playlist: Jason Mraz - I'm Yours
• relations:

MessageSujet: Re: « Peter A. Carlson -i'm the romantic man- »   Sam 27 Déc - 1:04

Bienvenue
& je te valide !

Tu es qui sur Lessons ? Je suis Leah - & oui toujours le même prénom ^^ -

_________________


©️ gif by me
Help, I have done it again
I have been here many times before
I Hurt myself again today
And, the worst part is there's no-one else to blame
©️ Sia • Breathe me.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erasmus-life.forumactif.org
Natalee McCartney

avatar

Nombre de messages : 228
Age : 30
— where do U come from ? : Londres
— phot0 :
Date d'inscription : 23/12/2008

••• Ton passeport .
• playlist: des hommes pareils •• Francis Cabrel
• relations:

MessageSujet: Re: « Peter A. Carlson -i'm the romantic man- »   Sam 27 Déc - 12:45

Magnifique fiche
Bienvenue parmi nous

_________________
    ©️ irish
    Would you believe in a love at first sight?
    Yes I'm certain that it happens all the time.
    What do you see when you turn out the light?
    I can't tell you, but I know it's mine.

    ©️ The Beatles • With a little help from my friends
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erasmus-life.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Peter A. Carlson -i'm the romantic man- »   Sam 27 Déc - 13:01

    Merci beaucoup.
    Sur Lessons je suis Ashley H. Carlson.

    Par contre quand je fais du RP ce n'est pas aussi long.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Peter A. Carlson -i'm the romantic man- »   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Peter A. Carlson -i'm the romantic man- »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)
» Peter Retep
» Peter Lentz [Validée]
» Nouveauté possible grâce à Peter Jackson
» Peter Holloway [Serdy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erasmus life; Welcome to Miami. :: » Posons nos valises . :: Corbeille-
Sauter vers: